deu | fra | eng

Existe-t-il une plante génétiquement modifiée acceptable sur le plan social? - fini

Titre de projet: Plantes génétiquement modifiées utiles à la Suisse: développement et production d’une plante GM tenant compte des doutes et besoins de la Suisse

Octroi: CHF 359 854.–
Durée: 36 mois

Résumé des résultats (pdf)

Description du projet

En Suisse, l’opposition aux plantes génétiquement modifiées est considérable. Dans ce projet, les chercheurs se sont donnés pour but de développer une plante génétiquement modifiée qui tiendrait compte de cette réserve.

Arrière-plan

Les doutes est surtout orientée contre l’utilisation de plantes génétiquement modifiées dans le secteur alimentaire. Des études européennes ont révélé que leur utilisation dans des desseins médicaux est par contre nettement mieux acceptée.

Objectifs

Partant de la supposition que les découvertes européennes pourraient être appliquées à la Suisse, des chercheurs de l’Université de Neuchâtel (Felix Kessler) réalisent une expérience de génie génétique particulière. Ils développent une plante modèle qui tient compte des réserves et retenues qui existent dans la société à l’égard de plantes génétiquement modifiées.

Méthodes

La plante modèle qu’il s’agit de développer présente les propriétés suivantes pouvant augmenter son acceptation: son patrimoine héréditaire ne peut se répandre par le biais du pollen et ne peut parvenir dans la chaîne des denrées alimentaires. Des protéines d’une utilité médicale potentiellement élevée servant à la mise au point d’un vaccin contre l’hépatite C seront produites dans certaines organelles (chloroplastes) de la plante de tabac. Ces protéines sont non seulement produites en grande quantité dans les chloroplastes; mais leur extraction est également efficace. La valeur ajoutée attendue de telles plantes de tabac justifie leur culture en serre sécurisée.

Signification

A l’avenir, les nouvelles plantes génétiquement modifiées doivent être mieux adaptées aux doutes et aux réserves, mais aussi aux besoins de la population suisse.

Prof. Dr. Felix Kessler
Institut de Biologie
Université de Neuchâtel
Rue Emile Argand 11
2009 Neuchâtel
032 718 22 92
felix.kessler@unine.ch
vcard